Rechercher dans ce blog

mercredi 19 avril 2017

Pourquoi ne pas bénir nous aussi les oeufs à Pâques?


Ils sont si beaux ces oeufs de toutes les couleurs! Les oeufs n'étaient pas consommés durant tout le carême autrefois et conservés, puis utilisés à Pâques.  Traditionnellement ils étaient peints en rouge pour symboliser la Passion du Christ. Que se passe-t-il lorsqu'on les pèle? C'est le blanc de la résurrection.

Le directoire de la piété populaire mentionne la bénédiction des oeufs le jour de Pâques N° 150 :

La bénédiction de la table familiale

La liturgie pascale est marquée tout entière par la nouveauté: de fait, nouvelle est alors la nature, puisque, dans l’hémisphère nord, la solennité de Pâques coïncide avec le réveil du printemps; nouveaux sont le feu et l’eau; et nouveaux sont les cœurs des chrétiens, renouvelés par le sacrement de Pénitence, et comme cela est de bonne augure, par les sacrements de l’Initiation chrétienne; nouvelle, en quelque sorte, est aussi l’Eucharistie: tous ces éléments et ces signes sensibles évoquent et transmettent la vie nouvelle inaugurée par le Christ dans sa résurrection.

Parmi les pieux exercices qui sont liés à l’événement pascal, il convient de citer la traditionnelle bénédiction des œufs, qui est un symbole de la vie, et la bénédiction de la table familiale; cette dernière est une coutume traditionnelle et quotidienne dans de nombreuses familles chrétiennes, qu’il convient d’encourager; de plus, le jour de Pâques, elle revêt une signification toute particulière: le chef de famille, ou un autre membre de la communauté domestique, bénit le repas de fête en employant l’eau qui a été bénite durant la Vigile pascale, et que les fidèles ont rapportée dans leurs demeures en louant le Seigneur.


L’œuf de Pâques fait partie des symboles que certaines Églises d’Orient utilisent pour les festivités pascales. Les premiers chrétiens ont choisi l’œuf comme symbole de la résurrection du Christ et teignaient les œufs en rouge pour rappeler sa crucifixion.
On y voit un très beau signe de la vie qui éclate au grand jour en ce début du printemps pascal. De façon allégorique, on parle de la coquille de l’œuf comme étant le tombeau du Christ, d’où il est sorti vivant comme l’oisillon le fera aux beaux jours de mai.

Nouveau Rituel Romain (Livre des bénédictions) :

Si l'on bénit des oeufs :

827 W Béni sois-tu pour ces oeufs que nous prendrons en action de grâce pour ta sainte résurrection.


Rituel du diocèse de Belley-Ars

164. Bénédiction des œufs à Pâques.
C’était l’usage dans quelques monastères de donner deux œufs bénits aux jeunes gens qui avaient chanté l’office pendant la nuit du Samedi-Saint au dimanche de Pâques. Cet usage existait peut-être déjà dans les paroisses; il s’y répandit du moins bien vite, car nous trouvons la bénédiction des œufs à Pâques dans les plus anciens Rituels. On donne à ces œufs diverses couleurs, mais plus ordinairement ils sont rouges. On en vend de cette couleur à Paris, à Genève et ailleurs le jour de Pâques.
V/. Adjutórium nostrum in nómine Dómini,
R/. Qui fecit cœlum et terrain.
V/. Dóminus vobiscum,
R/. Et cum spiritu tuo.
OREMUS.
Subvéniat, quæsumus , Domine , tuæ benedictionis gratia huic ovórum creaturæ : ut cibus salúbris fiat fidélibus tuis cum gratiárum actióne suméntibus, ob resurrectiónem Dómini nostri Jesu Christi. Qui tecum vivit. Amen.
Le Prêtre jettera de l’eau bénite sur les œufs.

Que la grâce de ta bénédiction † Seigneur , vienne sur ces œufs, afin qu’ils deviennent un aliment salutaire pour tes fidèles, qui les reçoivent dans l’action de grâce pour la résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ. Qui vit et règne avec toi dans l'unité du Saint-Esprit. Amen.

Chez Saint Augustin,  l'oeuf est symbole de l'espérance (sermon CV) :

7. Reste l'espérance, et l'espérance, me semble-t-il, peut être comparée à l'oeuf. L'espérance, en effet, n'est point encore la réalité, comme l'œuf n'est point encore un poulet; bien qu'il soit quelque chose. Si les mammifères donnent le jour à leurs petits eux-mêmes; les ovipares ne produisent que ce qui est comme l'espoir de ces petits. Ainsi donc l'espérance nous invite à mépriser les choses présentes et à attendre les biens futurs, à oublier ce qui est derrière pour nous porter avec l'Apôtre ce qui est en avant. « Seulement, dit-il, oubliant ce qui en est arrière et m'avançant vers ce qui est devant, je tends au terme; à la palme de la céleste vocation de Dieu dans le Christ-Jésus. » D'où il suit que rien n'est si contraire à l'espérance que de regarder derrière, c'est-à-dire que de se confier aux choses qui passent et qui s'en vont, au lieu de compter sur ce qui ne passera jamais, quoiqu'on ne le possède pas encore et qu'on doive seulement l'obtenir un jour.😇

Bernard
Saint Bernard (Livre des pensées) :


106. Une triple raison établit et fortifie notre espérance. « L'humilité » de la sagesse qui nous est accordée, c'est ce qu'on appelle faire cuire un oeuf à l'eau; « la fermeté » de la patience constante, c'est ce qui s'appelle faire cuire l'oeuf au feu; la « vérité » de l'inspiration secrète, c'est ce qui s'appelle faire cuire l'oeuf à la graisse.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire